Vue d’ensemble sur les additifs alimentaires

En effet, la manière dont les produits alimentaires ont été fabriqués aujourd’hui inclut l’addition de substances comme des colorants, des conservateurs et autres. Ce sont les additifs alimentaires et certains font même ou ont fait polémiques jusqu’à leur retrait total.

Généralités

Les additifs alimentaires sont des substances ajoutées aux aliments pour en préserver la saveur ou en améliorer le goût, l’apparence ou d’autres qualités. Certains additifs sont employés depuis des siècles, par exemple, la conservation des aliments par marinage (au vinaigre), le salage comme pour le bacon, la conservation des sucreries ou l’utilisation de dioxyde de soufre comme pour les vins. Avec l’avènement des aliments transformés dans la seconde moitié du XXe siècle, de nombreux autres additifs d’origine naturelle ou artificielle ont été introduits. Les additifs alimentaires comprennent également des substances qui peuvent être introduites indirectement dans les aliments (appelées « additifs indirects ») au cours du processus de fabrication, par l’emballage, le stockage ou le transport.

Types d’additifs existants

Les différents types d’additifs alimentaires et leurs utilisations comprennent les :

  • Antiagglomérants : pour éviter que les ingrédients ne deviennent grumeleux.
  • Antioxydants : empêchent les aliments de s’oxyder ou de rancir.
  • Édulcorants artificiels : augmentent la douceur.
  • Émulsifiants : empêchent les graisses de coaguler ensemble.
  • Acides alimentaires : maintiennent le bon niveau d’acidité.
  • Colorants : rehaussent ou ajoutent de la couleur.
  • Humectant : garde les aliments humides.
  • Saveurs : ajoutent de la saveur.
  • Exaltateurs d’arôme : augmentent la puissance d’un arôme.
  • Agents moussants : maintiennent une aération uniforme des gaz dans les aliments.
  • Sels minéraux : rehaussent la texture et la saveur.
  • Conservateurs : empêchent les microbes de se multiplier et de gâcher la nourriture.
  • Épaississants et gommes végétales : améliorent la texture et la consistance.
  • Stabilisants et agents raffermissants : maintiennent une dispersion uniforme des aliments.
  • Traitement de la farine : améliore la qualité de cuisson.
  • Agent de glaçage : améliore l’apparence et peut protéger les aliments.
  • Agents gélifiants : modifient la texture des aliments par la formation de gel.
  • Propulseurs : aident à propulser les aliments à partir d’un contenant.
  • Agents levants : Augmentent le volume des aliments par l’utilisation de gaz.
  • Agents de charge : Augmentent le volume des aliments sans apporter de changements majeurs à leur valeur nutritive.

Impacts sur la santé

Pour la plupart des gens, les additifs ne sont pas un problème à court terme. Toutefois, la plupart des produits de ce genre présents sur le marché ont été associés à des effets indésirables chez certaines personnes. Certains additifs alimentaires sont plus susceptibles que d’autres de provoquer des réactions chez les individus sensibles. Ce sont souvent les additifs utilisés pour donner à un aliment une qualité commercialisable comme les colorants qui provoquent le plus souvent des réactions allergiques. Certaines de ces réactions d’hypersensibilité comprennent :

  • Troubles digestifs : diarrhée et douleurs coliques
  • Troubles nerveux : hyperactivité, insomnie et irritabilité
  • Problèmes respiratoires : asthme, rhinite et sinusite
  • Problèmes de peau : urticaire, démangeaisons, éruptions cutanées et enflure.

Il est important de se rendre compte que bon nombre des symptômes ressentis à la suite de sensibilités alimentaires peuvent être causés par d’autres agents. Le diagnostic médical est important. Voici certains de ces additifs alimentaires courants qui peuvent causer des problèmes :

  • Exaltateurs d’arôme : glutamate monosodique (MSG) 621
  • Colorants alimentaires : tartrazine 102 ; jaune 2G107 ; jaune soleil couchant FCF110 ; cochenille 120
  • Conservateurs ; benzoates 210, 211, 212, 213 ; nitrates 249, 250, 251, 252 ; sulfites 220, 221, 222, 223, 224, 225 et 228
  • Édulcorant artificiel : aspartame 951.

Si un individu pense avoir une sensibilité aux additifs alimentaires, il est important de demander l’aide d’un professionnel puisque tous les symptômes qu’il éprouve peuvent aussi être causés par d’autres troubles. Il peut être utile de tenir un journal alimentaire et de noter soigneusement tout effet indésirable. Dans le cas d’une sensibilité identifiée, la pratique habituelle consiste à éliminer tous les aliments suspects du régime alimentaire, puis à les réintroduire un par un pour voir quel(s) additif(s) provoque la réaction. Cela ne devrait se faire que sous surveillance médicale, car certaines réactions, comme l’asthme, peuvent être graves.

Certaines recherches indiquent que certains agents de conservation comme l’acide benzoïque et les colorants alimentaires comme la tartrazine peuvent augmenter l’hyperactivité chez les enfants atteints du trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (THADA). Si un enfant est atteint de ce problème, il est aussi nécessaire de tenir un journal alimentaire pour suivre ce qu’il mange ainsi que son comportement pour voir si les additifs alimentaires causent des symptômes. Les agents de conservation comme l’acide benzoïque et les colorants alimentaires doivent être évités s’ils causent l’hyperactivité chez un jeune atteint de TDAH. Cependant, ce ne sont pas tous les enfants atteints de ce dernier qui réagissent aux additifs alimentaires.

Additifs alimentaires et aliments transformés

Il est souvent cru à tort que les aliments transformés contiennent automatiquement des additifs alimentaires. Les aliments comme le lait de longue conservation, ceux en conserve et ceux congelés sont tous transformés, mais aucun d’entre eux n’a besoin de produits chimiques supplémentaires. En cas d’incertitude sur la présence d’un additif, il faut vérifier l’étiquette. Toutefois, certains des ingrédients énumérés peuvent contenir des additifs alimentaires sans qu’ils soient mentionnés sur l’étiquette.

En bref, l’industrie de l’agroalimentaire ne peut pas se passer de ces additifs, et il est nécessaire de dire que d’un côté, le monde mange mieux grâce à eux. Cependant, il est capital de faire attention, car ce qui n’est pas naturel a tendance à être rejeté par le corps humain. Certains additifs rendraient même les enfants hyperactifs, mais pas tous heureusement. L’essentiel c’est de toujours manger sain au quotidien, et ceci est valable aussi bien pour les adultes que pour les plus jeunes.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut