Les arômes : des additifs alimentaires très courants

Les consommateurs perçoivent souvent la saveur spécifique des arômes en dégustant des plats qui en contiennent. Ils se dégustent uniquement avec des aliments, et confèrent à ces derniers une odeur et un goût particuliers. Aperçu sur les différentes informations à savoir à propos de cet additif alimentaire.

De quoi est composé l’arôme ?

L’arôme est généralement composé de volatils appartenant aux différentes classes chimiques organiques à l’instar des acides, des esters, des alcools, etc. Ces composants sont pour la plupart à l’origine des odeurs et des saveurs perçues par les organes. Les aromatisants jouent un rôle crucial dans la reconnaissance des aliments. Les consommateurs perçoivent leur goût lors de la dégustation des préparations culinaires. L’utilisation de l’arôme dans les produits alimentaires doit être désignée dans la liste des ingrédients. Il est très présent dans les aliments transformés, les plats préparés, les sauces, les boissons, les glaces, etc.

Quels sont les différents types d’arômes ?

Il existe sur le marché 5 familles d’arômes alimentaires. Les arômes naturels peuvent être d’origine animale ou végétale. Et donc, ils doivent provenir strictement d’un produit naturel. Ce type d’arôme n’a subi que peu de transformations. Il est exclusivement obtenu à partir de méthodes physiques et enzymatiques. L’arôme identique naturel, quant à lui, est un arôme provenant de la reproduction par synthèse de la composition chimique de l’arôme naturel. Il est chimiquement identique à un aromatisant naturel tel que les plantes, les épices, les fruits, etc.

La ressemblance se situe tant au niveau de l’odeur que du goût. Pour reproduire ce type d’arôme au naturel, les fabricants utilisent des outils chimiques permettant de copier la molécule. Ainsi, ils pourront la reproduire industriellement à partir de différents substrats. L’arôme naturel est spécialement conçu par un aromaticien. Il possède de ce fait un arôme plus fort qu’une substance naturelle. Les arômes de fumée sont, de leur côté, le résultat de la condensation des fumées et de la combustion du bois. Ils sont très employés pour réaliser des sauces barbecue, des saucisses, etc. Les arômes de transformation s’utilisent dans la majorité des cas dans les produits industriels tels que les soupes, les produits à base de viande, etc.

Comment les doser dans les aliments ?

Avant de mettre des arômes dans les produits alimentaires, il faut connaître le dosage. En général, il est conseillé d’ajouter 5ml d’arôme par litre ou 5g par kilogramme. Cela dépend du type d’aliment. Toutefois, chaque arôme possède un dosage spécifique qu’il convient de regarder au dos de chaque bouteille. Il s’utilise aussi bien à chaud qu’à froid. Afin de résister à la cuisson, il est préconisé d’augmenter le dosage. En effet, la chaleur peut accélérer l’évaporation du liquide. Attention : les aromatisants ne doivent pas être consommés comme tels. Il faudra les mélanger avec des aliments pour apprécier leur goût. Après l’usage de l’arôme, il est important de bien le conserver, car il est très sensible à l’environnement. Il faut respecter les conditions de conservation pour éviter les modifications de la saveur.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut